Home Blog

Frais de notaire, peut-on les négocier efficacement ?

0
Frais de notaire, peut-on les négocier efficacement

La présence d’un notaire est très importante dans certaines situations de la vie courante. En effet, pour l’achat d’une maison, la création d’une société, les problèmes de succession, le notaire intervient pour donner ses conseils.

Ce dernier informe les citoyens sur leurs droits et leurs devoirs. Il leur présente également les conséquences de leurs actes sur le plan juridique, fiscal et financier.

Quels sont les frais à payer pour un acte notarial ?

Un notaire est un juriste, un officier public chargé de rédiger les actes et les contrats. Il a aussi pour fonction de remplir les formalités administratives lors d’un achat ou d’une vente d’une maison. Toutes ces tâches doivent être effectuées en respectant les lois en vigueur.

Pour cela, le notaire doit être rémunéré, et le plus souvent d’une somme assez importante. En faisant appel à un service d’un notaire, il faut payer la rémunération de celui-ci, les frais de débours et les taxes. La rémunération dépend du prix de la vente de l’immobilier.

Les frais de débours sont en fonction des démarches administratives et des documents liés à l’achat. Les taxes sont des valeurs fixes calculées à partir du montant total de l’immobilier ainsi que de son ancienneté.

Comment négocier les frais d’une étude notariale ?

Certes les taxes et les frais de débours sont des valeurs fixes qui ne peuvent pas être négociées. Cependant, il y a des possibilités pour réduire les frais de notaire. Tout d’abord, il faut opter pour l’achat d’une maison neuve. Effectivement, les frais du notaire sont moins chers pour les maisons moins de 5 ans.

Ensuite, il faut acheter une maison meublée et déduire les prix des meubles de celui de la maison. Prenons l’exemple d’une maison meublée à 300 000 €. Les prix des meubles équivalent à 20 000 €, les frais du notaire seront calculés à partir de 280 000 €. Enfin, il reste une dernière option : effectuer des négociations au niveau des honoraires du notaire.

Depuis la loi Macron, les citoyens peuvent jouir d’une réduction de 10 % en ce qui concerne les frais des études notariales.
En un mot, pour vos besoins en vente ou en achat d’un immobilier, faites confiance à un notaire. Il est seul habilité à vous écouter et à vous donner des conseils sur ce que vous devez faire. Il peut ainsi vous aider à conclure la vente ou l’achat.

Assurance pour animal, quels sont les animaux concernés?

0
Assurance pour animal

Contrairement à l’assurance auto, un propriétaire n’est pas obligé de souscrire son animal de compagnie chez une assurance. Cependant, étant un ami de l’Homme, l’animal de compagnie mérite une vie confortable et une santé permanente.

Sur ce, en souscrivant à une assurance, en cas de maladie, l’animal sera assuré et aura les meilleurs soins possibles. Il est à noter que les soins chez les vétérinaires sont onéreux, certains propriétaires n’ont pas les moyens financiers pour les soigner.

L’assurance santé animale est alors l’unique solution durable pour prévenir de ce genre de problème et offrir aux animaux de compagnies une vie convenable. La question est de savoir qui sont les animaux concernés par cette offre d’assurance ?

Le chat

Actuellement, il est nettement possible de souscrire un chat à une assurance animale. Écoulement des yeux, griffe cassée, rhume, tant d’autres accidents et maladies peuvent survenir à l’animal de par son comportement maladroit. Une assurance chat permet alors de minimiser au maximum les dépenses sur les soins chez le vétérinaire.

L’offre prend en charge de tous les types de soins comme la stérilisation ou la vaccination du chat. De plus, en choisissant l’une des formules proposées par l’assurance chat, les frais nécessaires en cas d’accidents sont complètement pris en charge. D’autres assurances chat incluent aussi des services supplémentaires à savoir la garantie assistance nécessaire en cas de perte de l’animal ou de disparition.

Le chien

Il n’y a pas de sécurité sociale pour un animal de compagnie. Tout comme les chats, les chiens ont aussi leur propre assurance santé animale. Le chien est souvent victime de maladie ou d’accident même les chiens de petites races habituées aux salons.

En souscrivant à une assurance santé pour chien, le propriétaire sera partiellement ou totalement remboursé par son assurance en fonction de l’offre choisie. En contrepartie, le propriétaire doit verser une cotisation annuelle ou mensuelle chez l’assurance.

L’établissement couvre également les frais de diagnostic comme les examens d’imagerie (échographie, radiographie, scanner, IRM…), les examens biologiques (analyses de sang, analyses d’urines…) et les coûts lors des interventions chirurgicales (frais d’anesthésie, opération d’organes, le d’hospitalisation, frais de réanimation…). Selon l’offre, certaines assurances couvrent aussi les frais de prévention à savoir les vaccins, le collier antipuce, vermifuges, etc.

Les nouveaux animaux de compagnie

Bien que la majorité des Français choisissent d’adopter des chats et des chiens, de nos jours, nombreux sont ceux qui préfèrent les animaux faisant partie de la catégorie NAC à savoir les lapins, les furets, les cochons, les perroquets, les oiseaux, les rongeurs, les poissons, les insectes, les primates, les reptiles et beaucoup d’autres encore.

Sur ce, ces animaux sont aussi pris en charge par l’assurance animale santé pour garantir leur soin et leur bien-être. Dans certaines agences d’assurance, des formules bien adaptées à chaque animal y sont proposées pour offrir un soin adéquat et un budget répondant aux profils du propriétaire. Le mieux est de se diriger vers un comparateur d’assurance animaux en ligne qui vous permettra de faire des économies.

Prêt personnel, comment l’obtenir?

0
Prêt personnel, comment l'obtenir

Le prêt personnel est un crédit à la consommation qui permet aux bénéficiaires de financer un projet, de faire des achats, de réaliser des travaux, de disposer de plus de liquidités, ou autres. L’emprunteur est libre d’utiliser les fonds obtenus, il n’a pas besoin de justifier ses dépenses. Si tel est le cas, il reste à savoir comment l’obtenir ?

Les conditions d’obtention

Bien que les banques et les divers établissements financiers se montrent souples quant à l’utilisation des fonds octroyés, le requérant doit respecter certaines conditions pour obtenir leur accord. Effectivement, les organismes de crédit et les banques estiment nécessaire que la crédibilité et la solvabilité de l’emprunteur soient sans tache. En aucun cas, ils ne vont s’aventurer à financer des personnes à risques qui, au final, auront des difficultés à rembourser.

La capacité de remboursement du requérant est le premier élément que l’établissement va vérifier. Pour ce faire, les derniers bulletins de paie et les avis d’imposition constituent les principales pièces justifiant des revenus du demandeur.

Toutes les informations personnelles concernant le solliciteur sont pareillement exigées. Elles permettent à l’institution d’estimer les charges fixes, et de calculer son taux d’endettement.

Les individus faisant l’objet d’un fichage à la Banque de France ont du mal à prétendre à un crédit jusqu’à ce que leur situation se rétablisse.

Comment dénicher le bon contrat ?

Si le requérant répond à toutes ces conditions, il peut donc faire une demande auprès de sa banque. Toutefois, il n’est pas obligé de conclure avec sa banque actuelle car les possibilités sont nombreuses, et il est possible de trouver mieux ailleurs. La meilleure alternative serait donc de procéder à une comparaison des offres. Dans ce concept, les comparateurs de crédit en ligne constituent la solution efficace pour avoir les meilleures offres, tant en taux d’intérêt qu’en rapidité de traitement. Actuellement, ces outils permettent même d’avoir des réponses immédiates selon la situation et selon leurs relations avec l’organisme de prêt.

Instruire une demande de crédit

Une fois que le choix de l’emprunteur est effectué, il faut contacter l’établissement et préparer tous les dossiers exigés. Après l’envoi de la demande de prêt personnel, il ne reste plus qu’à attendre la réponse. Si accord favorable, le déblocage des fonds se fera quelque temps après la signature du contrat.

Procédure pour trouver un rachat de crédit aux meilleures conditions

0
rachat de crédit aux meilleures conditions

Un rachat de crédit permet de retrouver la maîtrise du remboursement de ses prêts successifs à la condition de trouver l’offre la plus avantageuse. Pour réussir ce pari, il est indispensable de suivre une procédure adaptée à la conjoncture inhérente aux offres de rachat de crédit.

Le comparateur

Un rachat de crédit aboutit nécessairement à rembourser les intérêts de tous ses prêts en plus de ceux exigés par la banque qui rachète le crédit. Le rachat de crédit qui offre les meilleures conditions est donc celui qui propose le meilleur taux.

Si l’on peut toujours consulter un à un les sites de chaque établissement financier, le mieux est encore d’utiliser un comparatif de taux de rachat de crédit. C’est une méthode simple pour trouver rapidement les meilleures offres et pour arrêter son choix sans devoir faire le tour de toutes les banques.

D’ailleurs, elles changent de taux d’intérêt à tout moment. Les offres avantageuses d’hier peuvent donc ne plus l’être aujourd’hui, ce qui rend les comparateurs encore plus intéressants puisqu’ils affichent les offres du moment, celles qui sont encore d’actualité.

Le courtier

Pour trouver l’organisme le plus apte à vous proposer un rachat de crédit au taux le moins cher, la seconde solution consiste à faire appel aux services d’un courtier. Il apportera son expertise dans la prospection des meilleures banques, mais aussi dans la négociation de vos modalités de remboursement.

Il peut aussi apporter son appui pour la réduction de vos frais de dossier, car son montant influera aussi sur le coût de votre rachat de crédit. Par contre, il vous faudra faire une vérification de l’honnêteté et de la réputation de votre courtier.

La simulation

Avant de signer toute offre de rachat de crédit, il est toujours recommandé de faire une simulation en ligne de votre démarche. De cette manière, vous aurez un aperçu de votre situation financière actuelle et de votre situation après le rachat de vos crédits.

Le meilleur rachat de crédit reste en effet celui qui vous permet d’obtenir une situation financière viable jusqu’à la fin de vos échéances de remboursement.

Grâce à la simulation, il vous sera plus facile de constater si le rachat de crédit qui vous est proposé entraînera des impacts réels sur votre situation à long terme.

Le jeu de la concurrence

Quelle que soit la méthode utilisée pour trouver le rachat de crédit aux meilleures conditions, le principe consiste toujours à faire jouer la concurrence entre les banques.

Il est donc encouragé de prospecter ailleurs qu’auprès de sa propre banque. Les établissements bancaires sont nombreux à poser des conditions de rachat attractives justement pour attirer de nouveaux clients ou pour promouvoir la qualité de leur service, surtout lorsqu’il s’agit des banques en ligne.

Enfin, en faisant jouer la concurrence, il faudra tenir compte du fait qu’une offre de rachat de crédit favorable pour une personne ne le sera pas forcément pour une autre, car tout dépend de sa situation financière.

La recherche du rachat de crédit le plus avantageux se fera donc en tenant compte de la situation de chacun.

Défiscalisation: Comment payer moins d’impôt sur le revenu ?

0

Le rêve de tout contribuable est de payer moins d’impôts. Le tout est de savoir comment s’y prendre. Voici un aperçu de quelques solutions afin de déduire certaines dépenses sur votre déclaration.

L’investissement immobilier

En ces temps de crise, investir dans l’immobilier reste une valeur sûre, sans compter que le gouvernement a mis en place depuis quelques années maintenant des lois permettant une défiscalisation immobilière afin de réduire l’impôt sur le revenu de l’investisseur.

La loi Pinel en est un bon exemple, en remplacement de la loi Dufllot, ce dispositif permet une déduction d’impôt allant jusqu’à 21 % du prix de 2 habitations maximum par an avec pour limite un investissement total de 300 000 euros.

Réduction s’étalant sur 6 ou 9 ans, avec la possibilité de l’étendre sur 12 ans. Pour profiter de cet avantage, le logement doit être classé dans la catégorie BBC (bâtiment basse consommation). La loi Bouvard quant à elle, est destinée aux investisseurs préférant l’immobilier meublé, elle réduction d’impôts sur le revenu de 11 % avec la possibilité de récupérer la TVA.

Les travaux d’économie d’énergie

Remplaçant du CIDD (crédit d’impôt développement durable), le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), offre au contribuable une déduction sur une partie du coût de la rénovation énergétique sur l’habitation principale terminée depuis plus de 2 ans.

Elle donne droit à 30 % de réduction à hauteur de 8000 euros pour une personne seule et 16 000 euros pour un ménage. Bien évidemment les travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE (reconnu garant de l’environnement).

Les donations

Faire un don peut permettre aussi de réduire ses impôts. En faisant un don à un organisme d’intérêt général ou reconnu d’intérêt public, cela permet d’obtenir une déduction égale à 66 % du don reversé avec 20 % maximum de réduction d’impôt sur le revenu.

Les donations aux personnes en difficultés ou à un organisme d’aide gratuite quant à elles offrent une réduction d’impôt à hauteur de 75 % de la somme reversée jusqu’à 530 euros, qui offrent une déduction de 398 euros maximum pour les dons réalisés en 2016. Il est possible d’effectuer ses versements en numéraires ou bien en titres cotés en bourse.

Placer son argent dans le capital d’une entreprise

Investir dans le capital de sa propre entreprise ou d’une PME quelconque est un moyen d’obtenir une réduction d’impôt DE 18 % avec un plafond de 50 000 euros pour une personne seule et 100 000 euros pour un couple soumis à imposition commune. L’investissement se fait lors de la constitution des statuts ou lorsque la société augmente son capital.

Pour les versements dépassant le plafond annuel, ils pourront être reportés sur l’impôt dû les 5 prochaines années. Toutefois, si l’investisseur abandonne ses titres avant l’expiration de la cinquième année à partir de la date de souscription, les réductions d’impôts dont il a bénéficié pourront être remises en cause.

Demande de prêt immobilier, quels documents préparer?

0

La procédure pour une demande de prêt n’est pas la même d’un crédit à un autre. Dans certains cas, effectuer un prêt ne se fait pas tout simplement sous une demande manuscrite ou passer par une voie d’accord effectuée entre les deux parties. Il est souvient requiert de fournir des documents en sus.

Le prêt immobilier est un moyen par lequel il est possible de faire un emprunt pour financer une acquisition d’un bien immobilier. Il se peut que ce bien immobilier soit en cours de construction ou a été déjà édifié, dans les deux cas l’emprunt est envisageable. Avant de procéder à ce genre d’emprunt, il faut que le client soit en connaissance de cause et que la demande ne s’effectue que ce qui concerne l’immobilier.

Les banques en charge de débourser l’argent pour le prêt prennent en compte de certains points avant d’octroyer le prêt en question.

Les documents à préparer

Lors d’un crédit immobilier ou d’une simulation de crédit immobilier, il faut que le client fournisse quelques documents pour que le prêt soit octroyé ou non. Les organismes et les banques en charge de ce genre de crédit prennent principalement en compte l’état financier dans lequel se trouve le client.

Ce dernier est donc obligé de fournir des papiers concernant son compte en banque. Certaines banques réclament un avis de crédit et fait un état du revenu mensuel du client. Ce document est nécessaire en vue d’éviter un éventuel problème lors des remboursements.

Si le client est dans une mauvaise impasse et se trouve dans la zone rouge, le crédit n’est jamais –dans la plupart des cas- octroyé. Le client doit aussi préparer des documents sur le type de biens concernés pour mieux cerner la demande en question. Il doit aussi fournir entre autre une pièce d’identité et certaines banques réclament des demandes manuscrites qui stipulent la somme demandée par le client. Il y a plusieurs types de prêt immobilier : le prêt amortissable, in fine, à taux fixe, à taux variable, à taux révisable, à taux « capé », progressif ou dégressif, à paliers et prêt modulable.

Dans tous les cas, les documents nécessaires mentionnés ci-dessus doivent être fourni. Certains organismes réclament des documents complets sur votre situation financière. Ils accordent particulièrement de l’attention au fait si le client a encore un ou plusieurs crédits e cours.

Les documents à préparer pour un prêt immobilier sont dans la plupart des documents basiques : pièce d’identité, état des comptes bancaires, crédits en cours et parfois un certificat de travail qui prouve que la personne a bien des revenus. Le premier souci des banques s’axe toujours sur le revenu financier du client et sur sa capacité à rembourser le prêt.

Et même si ces documents doivent être fournis par le client, des documents supplémentaires peuvent être demandés par la banque ou l’organisme. Si des demandes sont faites par ces derniers, la plupart concernent souvent le financement et les comptes du client. La préparation des documents se fait aussi en fonction des demandes de l’organisme ou de la banque.

Le crédit en ligne est-il plus facile à obtenir qu’un crédit classique?

0

Les populations sollicitent de plus en plus le crédit en ligne. Pour acheter un nouveau véhicule, une immobilisation, un projet à court et moyen terme, il est possible de faire recours au crédit en ligne. En effet, les étudiants s’y intéressent aussi pour le financement de leur scolarité. Cette forme actuelle d’octroi de crédit qui est très sollicité contraire au crédit classique semble être la solution la plus fiable, efficace et rapide.

Pourquoi solliciter le crédit en ligne?

Il ne fait plus aucun doute que le crédit en ligne présente de nombreux avantages contrairement au crédit classique d’une banque. Il s’agit d’un crédit fiable, facile à obtenir depuis votre domicile. Le premier avantage de ce produit est qu’il vous permet de procéder à une simulation de crédit en ligne sans toutefois vous déplacer.

Cela vous permet d’être à l’abri des longues procédures et des pertes de temps de la banque classique. Le crédit en ligne est d’une rapidité incomparable. Il vous suffit d’envoyer votre demande et vous recevrez une réponse immédiate. L’autre avantage du crédit en ligne qui n’est point à négliger est la confidentialité.

Il est bon de noter que les données utilisées par les demandeurs lors des souscriptions sont bien sécurisées. Pour l’aspect économique de cette forme de crédit, on constate que les frais de dossiers sont réduits au minimum et le taux est plus avantageux. Cependant, il est recommandé de comparer les taux de plusieurs établissements financiers en ligne pour vous assurer d’avoir effectué le meilleur choix.

Comment fonctionne le crédit en ligne?

Avant de procéder à la demande du credit en ligne, vous devrez au préalable établir la nature du projet. Cela vous permet d’avoir l’idée exacte de la somme à emprunter. Pour un accès régulier à votre espace personnel, vous devrez vous identifier, procéder à la simulation avant le remplissage du formulaire de demande en ligne.

Il est important de vous assurer que les informations transmises répondent aux exigences de la banque. Il peut s’agir des justificatifs de revenus, des factures…

Les frais de dossiers lors de la souscription à une assurance vie

0

Souscrire une assurance-vie n’est pas toujours facile, c’est parfois même un casse-tête quand on se heurte aux frais de dossiers. En effet, selon le groupe d’assurances ou la banque auprès de laquelle vous vous engagez, les frais sont plus ou moins importants. Il faut se souvenir qu’il existe différentes sortes de frais : frais d’entrée, frais à payer en cours de contrat et bien sûr les frais de sortie.

Ils peuvent se révéler élevés si on n’y prend pas garde.

Les frais d’entrée

A l’ouverture d’un contrat d’assurance-vie, il est nécessaire la plupart du temps de verser des frais auprès de l’établissement choisi. Selon les sociétés d’assurances ou les banques, on parle de frais de dossier ou de frais d’entrée. Ces frais d’adhésion fluctuent entre 2 et 4% du montant de l’épargne placée. On les appelle aussi « frais commerciaux ».

Evitez les assurances-vie dont les frais sont supérieurs à 3,5%. Il est à noter que la plupart des contrats d’assurance-vie souscrits sur Internet sont dispensés de ces frais.

Frais en cours de contrat et frais de gestion

Au cours des années, le souscripteur est appelé à payer des frais de gestion annuels : ils sont liés aux activités du contrat. On parle de frais support en euros mais aussi de frais qui concernent les supports en unités de comptes. C’est un pourcentage pris sur la valeur acquise par votre contrat.

Ces frais s’élèvent à environ 0,6 % pour la partie investie en fonds euros et à et 0,9 % sur la partie investie en unités de compte. Choisissez un contrat d’assurance vie avec des frais de gestion qui seront peu élevés même si les frais de versements paraissent plus importants. Evitez les contrats d’assurance vie présentant des frais de gestion annuels supérieurs à 1 %.

Et les frais de gestion financière ?

On les qualifie dans le milieu de l’assurance-vie de frais d’arbitrage. Ils font référence aux frais en relation avec les activités de transaction d’un support à un autre. Ils ne concernent que les assurances-vie dites multi-supports. Ils peuvent être forfaitaires ou mixtes. Généralement, ils sont facturés en euros ou en pourcentage par rapport à la somme épargnée.

Parce que les contrats d’assurances-vie sur le marché proposent des frais très différents, il est conseillé au souscripteur d’être très vigilant au moment de signer son contrat. Il est essentiel de frais jouer la concurrence et de s’intéresser aux comparateurs d’assurances-vie que l’on trouve sur Internet afin de trouver la meilleure assurance vie.

Banque en ligne, quelles sont les plus réputées?

0

Les banques en ligne ont le vent en poupe depuis quelques années et de plus en plus de particuliers y mettent leur argent. Ce succès peut s’expliquer par plusieurs facteurs : simplicité des opérations en ligne, sécurité tout aussi fiable, facilité de consultation des comptes en banque, gratuité de nombreuses opérations… Le temps des clients rebutés par le fait de ne pas avoir d’interlocuteur physique est dépassé.

Mais quelles sont les banques en ligne les plus réputées ? Si de nombreuses banques en ligne ont fleuri ces derniers temps, les principales sur le marché sont les suivantes :

HelloBank (Groupe BNP Paribas)

80€ offerts à l’ouverture du compte et carte Visa gratuite à vie. Les opérations courantes sont garanties sans frais et l’offre BNP Paribas est valable pour les clients HelloBank.

Fortuneo (Crédit Mutuel)

80€ offerts à la souscription chez Fortuneo, c’est l’une des banques considérées comme étant la moins chère. La carte bancaire y est également offerte, même au-delà de la première année.

ING Direct (Groupe ING)

Filiale d’une banque Néerlandaise, ING Direct est le n°1 de la banque en ligne et propose une carte Mastercard Gold gratuite à vie. 80€ sont également versés à l’ouverture du compte et les opérations sont gratuites, ainsi que les paiements et retraits en distributeurs dans toute la zone Euro.

Boursorama (Groupe Société Générale)

80€ offerts pour toute ouverture d’un compte après versement d’une première somme dans les 5 jours ouvrés. Carte bancaire gratuite, opérations en ligne gratuites également.

N’hésitez pas à vous rendre sur ce comparatif des meilleures banques en ligne pour vous faire une idée.

Mutuelle santé, les éléments les plus importants

0

Définition d’une mutuelle santé

Une mutuelle santé est une entreprise qui offre des contrats de protection santé supplémentaires à celle du régime de santé classique. Son rôle est d’offrir une meilleure prise en charge de vos dépenses de santé grâce à un niveau de remboursement différent de celui de l’assurance maladie gouvernementale.

Éléments pour choisir une mutuelle santé

Le marché des assurances offre de nombreuses opportunités de mutuelles santés. Les prix sont de plus en plus compétitifs. Il n’est donc pas facile de choisir sa propre couverture santé. En effet, votre mutuelle santé doit s’adapter à vos besoins et à vos capacités financières. Le choix de la complémentaire santé doit donc se faire par étape par étape. Il être ciblé en fonction de certains critères importants : un lien qualité/prix intéressant et adapté à votre budget.

Contrairement à la Sécurité Sociale gouvernementale, la couverture sociale privée des soins est coûteuse. Elle couvre des besoins dentaires, d’optique et d’hospitalisation.
Optez pour une couverture qui ne comporte aucun questionnaire médical et sans aucune date de carence. Faites attention car cette méthode cache peut-être d’autres failles difficiles à voir.

Utilisez les comparateurs de mutuelles. Un comparatif de mutuelle vous permettra de gagner du temps mais aussi votre argent. Vous pouvez avoir accès à un comparatif de mutuelles par le biais de comparateurs gratuits disponibles en ligne. Il s’agit de sites qui se spécialisent dans la comparaison de devis en se basant sur nos informations personnelles. Ainsi, vous recevrez des offres de garanties santé.

Tout d’abord, Il est important de bien identifier vos besoins et votre budget de complémentaire santé. Informez-vous sur les différents modèles de contrats disponibles sur le marché et comparez les offres en ligne : c’est facile, sans frais et disponible à tous. N’hésitez pas à demander des conseils à des professionnels.
Choisissez plutôt des souscriptions qui ne comportent aucun questionnaire médical et sans aucune limite de date.

Vérifiez les niveaux de remboursement dans les établissements de santé. Privilégiez des modèles de remboursement en forfait au lieu du pourcentage. Assurez-vous que la mutuelle utilise le tiers payant et bien sûr le prix de la mutuelle dont le montant de la cotisation.

 

Crédit auto, pourquoi les taux baissent?

0

Économiquement, les baisses des taux sont favorables pour les particuliers qui souhaitent réaliser des emprunts auprès des établissements de crédit. Dans ce cas précis, ils pourront emprunter une somme d’argent importante pour un cout minime. Habituellement, le crédit auto représente une grande somme d’argent.

En effet, la baisse des taux est avantageuse pour tout le monde, surtout pour celles qui souhaitent souscrire à un crédit auto.

Crédit auto, les raisons qui entrainent la baisse des taux

Actuellement, le prêt auto devient moins coûteux. Les banquiers et les concessionnaires de voitures confirment cette information. Depuis 2015, la tendance baissière des taux en France continue toujours. Les raisons qui entrainent la baisse des taux sont nombreuses, particulièrement pour le crédit auto. D’abord, la concurrence entre les organismes de crédit est très rude, par rapport au prêt de consommation.

De plus en plus des établissements départagent le marché de crédit. Donc, les emprunteurs ont l’embarras de choix. Après des comparaisons de prêt voiture réalisées via internet, ils pourront dénicher rapidement l’établissement proposant le taux d’emprunt le plus rentable.

Évidemment, les établissements de crédit se précipitent tous pour gagner la première place dans cette sélection. D’où, l’accroissement de l’effectif des organismes de crédit est l’un des facteurs qui favorisent la baisse tendancielle des taux. Cette baisse est fortement remarquée par rapport au prêt auto, vu que ce type de crédit est fortement recommandé par des particuliers pour cause de ses avantages.

D’une part, l’effectif des établissements s’accroisse et d’autre part les emprunteurs ont une forte appréciation pour le crédit auto, ces deux phénomènes entrainent réciproquement la baisse des taux. Ensuite, l’indice de confiance des particuliers aux emprunts a augmenté ces dernières années.

Cet accroissement incite les banques à prêter davantage. Pour ce faire, il adopte un minimum de taux afin d’attirer plus d’emprunteurs possibles. Enfin, la Banque centrale européenne (BCE) confirme récemment que les taux de crédit doivent s’abaisser davantage. Pour ce faire, la BCE a décidé de faire baisser le taux directeur. Cette Décision est synonyme d’abaissement des taux chez les banques secondaires.

Quels sont les justificatifs à fournir pour une simulation de rachat de crédit?

0

Afin qu’un établissement puisse accepter votre dossier de rachat de crédit, vous devez fournir plusieurs pièces justificatives et si vous êtes deux emprunteurs, les informations seront nécessaires pour chacun.

Les justificatifs d’identités

  • Photocopie recto-verso de la carte d’identité ou du passeport ;
    ● Photocopie de votre livret de famille en entier (enfants inclus), il est nécessaire de prendre vos enfants pour le calcul de votre endettement ;
    ● Photocopie du contrat de mariage (si étant), les contrats de mariages peuvent être diffèrent les uns des autres, c’est pour cela que la banque voudra savoir les conditions spécifiques du votre ;
    ● Photocopie du jugement de divorce (si étant), à la suite de votre divorce des dispositions ont été prise, cela peut être par exemple une pension pour les enfants ;
    ● Justificatifs de domicile de moins de trois mois (Edf, facture de téléphone, d’eau).

Informations sur vos revenus

Pour un salarié

  • Vos trois derniers bulletins de salaire avec le dernier bulletin du mois de décembre ;
    ● Votre contrat de travail avec la date d’entrée dans la société (sinon, demandé un justificatif d’ancienneté à votre DRH) ;
    ● Justificatifs de revenu autre que professionnel ponctuel (pension enfant, pension d’invalidité, revenus fonciers) ;
    ● Vos deux derniers relevés d’imposition.

Pour un chômeur

  • Montant de l’indemnisation ;
    ● Photocopie de la convention d’indemnisation, afin de connaître le montant et la durée ;
    ● Justificatifs de revenu autre que professionnel ponctuel (CAF, ASSEDIC).

Pour un retraité ou invalide

  • Récapitulatif de toutes vos pensions ;
    ● Justificatifs des autres revenus (pension enfant, pension d’invalidité, revenus fonciers).

L’organisme de prêt doit connaître la somme totale de vos dettes, ce qui permettra de regrouper tous vos crédits en un seul. Pour cela vous devez fournir :

  • Vos 3 derniers relevés bancaires de tous vos comptes (si vous en avez plusieurs) ;
    ● Un RIB où RCE du compte ou le prêt de rachat de crédits vous sera prélevé ;
    ● Justificatifs des prêts en cours (prêts personnels, Crédits renouvelables, prêts immobiliers ou travaux) ;
    ● Justificatifs de vos dettes ou charges (dettes fiscales et sociales, prêt familial et employeur, pensions pour les enfants ou votre ex-conjointe).

Votre habitation

  • Si vous êtes locataire vos trois dernières quittances de loyer ;
    ● Si vous êtes propriétaire votre acte d’achat passé devant le notaire ;
    ● Par le biais d’une agence immobilière une estimation de votre bien ;
    ● Dernière taxe d’habitation que vous soyez locataire ou propriétaire.

Il ne vous reste plus qu’à vous rendre sur cet outil de  simulation rachat de crédit gratuit pour effectuer une simulation en ligne. A noté que les personnes travaillant dans la fonction publique sont avantagés lors d’un rachat de crédit fonctionnaire territorial.